lundi 16 octobre 2017

APESANTEUR NON PROGRAMMEE

APESANTEUR NON PROGRAMMEE
Ecrit par Chrsitel Lacroix auteur


Il faut bien l'avouer c'était une journée un peu différente
Où les secondes et les minutes coulaient bien trop lentes
Ce genre de temps incertain qui s'étire sans mesure
Ce genre de jour du destin où tout devient démesure
Je volais souriais attendais espérais e puis je rêvais
Le soleil au zénith ne venait ni du printemps ni d'un été
Il était là contre ma joue pour éclairer mon impatience
C'était une journée à contre-pieds à contre danse
Un peu en dehors du temps et j'avais tout à y créer
J'y vivais dans une autre dimension sans l'expliquer
Jamais je n'avais visité ce monde en sursis de mon cœur
J'y découvrais un autre paysage et des dunes de douceur
Je devenais tout à coup touriste de mon propre moi
Je devenais à mon insu étrangère sous mon propre toit
Un oiseau passa et à tire d'aile sortit de mon paysage
Je ne reconnaissais rien et je m'y sentais en voyage
Je m'étais construit un univers pour attendre patiemment
Et ce paradis trouvé s'illuminait à mon grand étonnement
Le ciel n'avait plus de couleurs juste celles de mon cœur
Qui les lui avait volés pour dorer un arc-en-ciel de bonheur
Le vent caressait ma peau promesse d'une douce étreinte
Mes pas erraient sur mon chemin de vie sans empreinte
Je commençais à goûter au plaisir du bonheur à venir
Ce moment de plénitude où tout peut encore advenir
Comme une promesse d'abandon faite sur un joli mont
Avant le grand saut de l'ange dans les bras de Poséidon













mercredi 27 septembre 2017

"CLIMAT SUR MESURE" Contrat d'édition signé


Nouveau contrat signé à ce jour.
Mon cinquième roman 
《CLIMAT SUR MESURE au soleil du septième sous-sol》(titre provisoire)
Sortira très prochainement aux Éditions Ovadia / Au Pays Rêvé 
Collection Histoire et Destinée

À bientôt


Audiocite.net


Un grand merci  à la personne qui va donner sa voix pour lire mon roman
LES ABYSSES D'UN SONGE
Et l'intégrer à Audiocite.net (version pour mal voyants)


dimanche 17 septembre 2017

ENTRE DEUX FORCES TU BALANCES

ENTRE DEUX FORCES TU BALANCES ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur

Entre deux forces tu balances
Pourquoi essayer d'en épargner une ?
Pourquoi faire ce choix puis te taire ?
Laisse voler au loin cette vile amertume
Apaise doucement les feux de ta colère

Entre deux forces tu balances
Personne ne t'a imposé ce difficile choix
Personne ne peut te démunir de ta liberté
Reste toi-même ce sera toujours ta loi
Aime la comme tu l'as toujours souhaité

Entre deux forces tu balances
Tu as besoin de l'une et puis de l'autre
Tu as besoin de l'autre et puis de l'une
Le soir tu penses à elle sans antidote
En puisant la force de ta mère la Lune

Entre deux forces tu balances
Tu souffres en déséquilibre disharmonieux
Tu as mal à tous les morceaux de ton âme
Je voudrais dessiner des sourires heureux
Et te les offrir ce soir tel un secret sésame

Entre deux forces tu balances
Ne choisis surtout pas ce serait t'emprisonner
Ne choisis surtout pas ce serait peut-être lâche
Sors de cette balance infernale vers ta liberté
Va où la vie te mène et fais le sans attache

Entre deux forces tu balances
Tu retrouveras ta joie là où tu l'as laissée
C'est peut-être elle c'est peut-être l'autre
Mais est-ce si important cette unanimité
Ta boulimie d'amour n'est pas de ta faute

Entre deux forces tu balances
Dans la besace de tes sentiments enfouis
Il manque tellement de présence rassurée
Tu t'es toujours battu avec tes démons aigris
Aujourd'hui tu dois saisir ton droit d'exister

Entre deux forces tu balances
Ta revanche sur l'amour vient de commencer
Sans aucune honte laisse revivre tes envies
Ne te prive jamais d'aimer ce serait te tuer

Lève ton regard vers tes cieux et puis souris


dimanche 10 septembre 2017

UNE NOUVELLE VIE

UNE NOUVELLE VIE ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur

Le début d'une nouvelle vie
C'est se lever un matin et regarder s'étirer le désert
C'est l'admirer sans fin et puis l'envisager éphémère
C'est le trouver tellement beau sous le soleil nouveau
C'est essayer de raconter ce trop avec de simples mots

Tu es arrivé là esseulé et désemparé un joli matin d'été
Tes larmes essuyées tu as ouvert tes yeux émerveillés
La vie t'ouvrait une fenêtre sur ce bonheur en sursis
Elle allait révéler ton être derrière ses rideaux indécis

Le début d'une nouvelle vie
C'est avoir envie de faire pousser mille arbres de vie
Entre les vallons rétrécis de tous les déserts d'Australie
C'est espérer la pluie d'un jour pour sourire chaque jour
Voir pousser à tous les alentours une belle forêt d'amour

Tu as hésité longtemps parce que ce néant te faisait peur
Mais maintenant tu sais qu'il cache un trésor de bonheur
Celui que tu as cherché toute ta vie tout au fond de toi
Tu viens de le trouver c'est ton essence pure c'est ton toi

Le début d'une nouvelle vie
C'est ce jour inouï où tu te dis que tout va commencer
C'est cette page enfouie enfin trouvée et puis déchiffrée
C'est cette compréhension de soi sans plus aucun préjugé
C'est pouvoir faire le choix d'exister sans se sentir jugé

Tu es allé chercher très loin dans le désert de ton âme
Juste à cet endroit abyssin encore vierge de tout drame
Tu t'es trouvé au bout de ta nuit tu as écouté ta musique 
Tu vas enfin pouvoir te promener dans ta forêt magique

Ta nouvelle vie vient de commencer






samedi 9 septembre 2017

MON BATEAU, TON RÊVE

MON BATEAU, TON RÊVE ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur


J'aimerais sentir le vent du large gonfler ta voile
Pour t'amener doucement sur la voie des étoiles
Mais je sais que jamais je ne réaliserais ce rêve 
Je te regarde voguer à fleur de toutes les grèves 

J'aimerais caresser le tour luisant de ton gouvernail
Pour te guider doucement là-bas sur l'île à corail
Mais je sais bien que tu ne m'appartiendras jamais
Je l'accepte et je souris tellement et tant je t'ai aimé


J'aimerais entendre craquer le bois de ton pont
Sous mes pieds devenu luisant au jour moribond

Mais tu restes la plus belle utopie de toute une vie
Je te voulais je t’espérais tu ne seras qu'une envie

Tu aurais pu être le plus beau bateau de mon port
Tu es le plus beau rêve qui frissonne en mon corps
J'aurais pu alors devenir le marin que tu attendais

Mais tu ne veux plus de moi l'horizon t'a rappelé



Adieu bateau, ne te perds pas, le monde est grand.