samedi 8 juillet 2017

A LA TABLE DES ANGES

A LA TABLE DES ANGES ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur

Mon plat préféré est un mélange de douceur
Un repas partagé avec les anges de bon' heure
Je t'imagine à cette table heureux et souriant
Un moment agréable pour nos âmes en suspens

Les gourmandises enveloppées de mes péchés
Brillent devant les nobles attraits du banquet
Tu connais mes goûts tu en joues chaque jour
J'éclaire ton tout et tu deviens mon troubadour

Le sucre de mes envies se mêle au sel de la vie
Sur des tranches de pain bis des sentiments épris
Dans une coupe de cristal du sorbet de couleurs
Pour étancher la soif abyssale de mon petit coeur

Mon plat préféré est celui que je découvre ici
Devant tes yeux attendris tes lèvres qui sourient
Le temps passe et chaque repas devient une fête
Sur la nappe des années ma joie sème ses miettes

Le dessert arrive soudain et j'ai peur du mot fin
Ce rêve sans lendemain m'avait amenée très loin
Ton regard étreint mon âme sur le bord du temps
Je retiens une larme éphémère volant à tous vents

Nos nobles différences ont fondu pendant le repas
Redonnant leur sens intime à la beauté des plats
Le futur est en train de mijoter dans l'âtre caché
Nul ne connaît la carte des dieux de l'humanité










samedi 24 juin 2017

Salon du Livre de la Cité de Carcassonne


LE PASSE ECLAIRE-T-IL TOUJOURS L'AVENIR ?

Je serai présente au Salon du Livre organisé par 
"Cuture Humanisme Patrimoine Méditerranée" 
au coeur de l'enceinte de la Cité 
à l'Hôtel 


le Samedi 01 Juillet.

A bientôt peut-être ...



                         *     *

                         *

Vous trouverez plus de détails sur ce lien :
https://www.facebook.com/events/159617327867522/?acontext=%7B%22ref%22%3A%2222%22%2C%22action_history%22%3A%22null%22%7D&pnref=story






vendredi 23 juin 2017

ENTRE DEUX FORCES TU BALANCES

ENTRE DEUX FORCES TU BALANCES ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur

Entre deux forces tu balances
Pourquoi essayer d'en épargner une ?
Pourquoi devoir choisir et te taire ?
Laisse s'envoler cette vive amertume
Éteins doucement les feux de ta colère

Entre deux forces tu balances
Personne ne t'a imposé ce difficile choix
Personne ne peut te démunir de ta liberté
Reste toi-même ce sera ton ultime loi
Aime comme tu l'as toujours souhaité

Entre deux forces tu balances
Tu as besoin de l'une et puis de l'autre
Tu as besoin de l'autre et puis de l'une
Le soir tu penses à elle sans antidote
En puisant la force de ta mère la Lune


Entre deux forces tu balances
Tu souffres en déséquilibre disharmonieux
Tu as mal à tous les morceaux de ton âme
Je voudrais dessiner des sourires heureux
Et te les offrir ce soir tel un secret sésame

Entre deux forces tu balances
Ne choisis surtout pas ce serait t'emprisonner
Ne choisis surtout pas ce serait peut-être lâche
Sors de cette balance infernale vers ta liberté
Va où la vie te mène et fais le sans attache

Entre deux forces tu balances
Tu retrouveras ta joie là où tu l'as laissée
C'est peut-être elle c'est peut-être l'autre
Mais est-ce si important cette unanimité
Ta boulimie d'amour n'est pas de ta faute

Entre deux forces tu balances
Dans la besace de tes sentiments enfouis
Il manque tellement de présence rassurée
Tu t'es toujours battu avec tes démons aigris
Aujourd'hui tu dois saisir ton droit d'exister

Entre deux forces tu balances
Ta revanche sur l'amour vient de commencer
Sans aucune honte laisse vivre tes envies
Ne te prive jamais d'aimer ce serait te tuer

Lève ton regard vers tes cieux et enfin souris


lundi 19 juin 2017

Il y a les « qui osent tout » et puis les « qui n'osent rien »

Il y a les « qui osent tout » et puis les « qui n'osent rien » ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur 



Il y a ceux qui aiment la vie et puis ceux que tout retient
J'irai sur les chemins saltimbanques de ceux qui chantent
J'existerai libre dans les calanques de nos rêves en pente

Il y a ceux qui ont confiance et ceux qui se méfient de tout
Il y a ceux qui ont peur et ceux qui sourient jusqu'au bout
Je n'ai plus envie de trembler usé et rongé par les doutes
Je veux simplement t'aimer, sans te déranger suivre ta route

Il y a ceux qui calculent tout et ceux qui se laissent rêver
Il y a les compteurs d'instants et puis les créateurs d'idées
J'ai juste envie de profiter du temps qui s'enroule à ma vie
Personne ne sait combien de jours battra mon cœur épris

Il y a les aigris du gris et puis les enchanteurs de couleurs
Il y a les mornes tristes et les trop fous pour être à l'heure
Je veux dévorer mes jours et y dessiner des arc-en-ciels
Peut-être folle d'amour j'irai juste chercher l’existentiel

Il y a ceux qui restent figés et ceux qui s'envolent très loin
Il y a ceux qui se disent rangés et ceux qui respirent l'entrain
Je rejoindrai cette apesanteur qui m'a redonné mon envie
Tout là-bas le bonheur ne se cherche pas mais il est écrit


Il y a les « qui osent tout » et puis les « qui n'osent rien »
Il y a ceux qui aiment la vie et puis ceux que tout retient
Chacun a le droit de créer son bonheur comme il l'entend
Respecter ses choix c'est l'aimer encore plus et tout autant




samedi 17 juin 2017

Dédicace au CULTURA de MONTAUBAN

A toutes mes lectrices
A tous mes lecteurs
Passés présents ou futurs
A tous ceux que je croise ici virtuellement chaque jour,

Je voudrais remercier ce soir toutes les personnes qui se sont déplacées cette après midi pour venir à ma rencontre au Cultura de Montauban.
Pour nombreux vous n'habitiez pas le département et vous aviez pour la plupart déjà lu mon livre.
Je suis heureuse d'avoir fait votre connaissance au delà de la frontière du virtuel et profondément touchées que vous soyiez venus ainsi spontanément.

Parce que sans ses lecteurs l'auteur ne pourrait pas exister
Encore MERCI d'être là ... et de faire vivre chacun de mes mots.





vendredi 2 juin 2017

LA VIE N'EST PAS UN RÊVE ET POURTANT...

LA VIE N'EST PAS UN RÊVE ET POURTANT... ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur


La vie n'est pas un rêve crois moi
Mais la force de sa sève te sauvera
Elle t'inondera de bonheur un instant
Et bercera ton cœur pour longtemps

La vie n'est pas une mer apaisée tu le sais
Quelquefois en océan amer et courroucé
Tu aimes y nager et contrer ses vagues
Écouter le messager croisé sur sa digue

La vie n'est pas un paradis tu t'en aperçois
Ses moments gris font partie de sa joie
Tu y trouves la lumière mais aussi l'ombre
Alors tu espères tapis dans sa pénombre

La vie n'est pas une fête tu vois
Parfois elle fait la tête et assombrit ta foi
Mais tu continues à danser dans sa nuit
Tu cueilles ses douces pensées et tu souris

La vie n'est pas toujours ce qu'on en dit
Elle est capricieuse un jour et s'enfuit
Tu la rattrapes essoufflé avide de bonheur
Elle t'entend la supplier et réanime ton cœur

Alors ce soir je voulais t'écrire ces mots
Continue à croire et à rêver le plus beau
Ta passion infinie de la vie est un trésor
Cet héritage inouï de l'amour est en Or


La vie n'est pas un rêve et pourtant...


02 juin 2017 – Il est des mots essentiels