mercredi 3 octobre 2018

CLIMAT SUR MESURE chroniqué sur Focus Littérature

CLIMAT SUR MESURE chroniqué sur Focus Littérature

Voici un livre qui m'a vraiment beaucoup plu. C'est le style de lecture que j'apprécie car d'un côté cela fait réfléchir et de l'autre on suit une histoire captivante.
Tout d'abord, j'ai bien aimé les personnages tous autant qu'ils sont. Je n'ai pas de préférence pour un en particulier mais je les ai tous trouvés vraiment géniaux car chacun d'eux apporte quelque chose à l'histoire. Il y a des caractères forts et d'autres moins et ils se complètent très bien. C'est un point positif car cela donne une belle cohésion au groupe.
Ensuite, pour l'histoire, elle est prenante parce qu'on se retrouve dans un monde où tout va changer et où l'humanité va devoir revoir entièrement son mode de vie. Dès le début on suit les deux personnages principaux et on apprend avec eux ce qui arrive à la Terre. C'est assez déconcertant de s'imaginer vivre comme tous les jours, se retrouver le lendemain avec des températures ultra basses et se rendre compte que la chaleur ne reviendra pas. Cela me fait encore plus penser que notre planète est en danger et que si l'on ne fait rien on risque un jour de vivre une telle catastrophe.
Puis, pour le déroulement de l'histoire, j'ai trouvé cela bien coordonné. Au départ, j'avais un peu peur que l'histoire d'amour entre les personnages principaux prenne le dessus sur le reste des événements mais il n'en est rien. Tout est bien dosé que ce soit les changements climatiques, la façon dont les personnes vont tenter de s'en sortir ou les relations entre les personnages, tout est juste. De plus, la fin est intéressante et pas mal trouvée.
Enfin, en ce qui concerne l'écriture de l'auteur, j'ai adoré. C'est fluide à souhait et agréable à lire. Il n'y a pas de longues digressions et de l'action où il en faut. C'est un plaisir à la lecture.
Bref, j'ai beaucoup aimé ce livre et je vous le conseille vivement. Personnellement, je verrais bien cette histoire adaptée sur grand écran. cela ferait un très bon film.
Merci à Christel Lacroix pour sa confiance.

Partenariat/service presse   Joe391211   


mercredi 19 septembre 2018

C'ETAIT UNE MAISON AIMANTE TOUT EN HAUT DE LA COLLINE

C'ETAIT UNE MAISON AIMANTE TOUT EN HAUT DE LA COLLINE ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur


C'était une maison aimante tout en haut de la colline
Il faisait bon y vivre doucement et tout y était intime
Les volets souriaient et la porte chantait sa mélodie
Quand elle y arrivait les jours de bonheur en autarcie

Les voiles des rideaux dansaient à la brise du vent
Et elle aimait y rêver apaisée par ces longs moments
Les oiseaux avaient enfin ouvert leur cage à chanson
C'était grand jour de fête envers et pour toute affection

C'était une maison aimante tout en haut de la colline
Les tableaux contaient partout mille histoires sublimes
La pendule au carillon aigu berçait le temps endormi
Dévoilant chaque heure dégustée dans cette accalmie

L'ami de l'homme y avait aussi son royaume de chien
Surveillant dans son somme son bonheur au quotidien
Le soir à la veillée les lampes à pétroles scintillaient
Comme des étoiles de terre valsant de folles à follets

C'était une maison aimante tout en haut de la colline
Elle s'y endormait dans les bras du fauteuil en feutrine
L'odeur du café s'évadait tels des souvenirs d'enfance
Les arbres enchantés lui offraient des fleurs immenses

C'est là dans ce nid rêvé des anges qu'elle sublimait
Emportée par un amour divin sur tous les sommets
Elle était venue y partager une coupe de douceurs
Bercée par son âme sœur à l'apogée de son cœur



jeudi 30 août 2018

DOULEUR EXTATIQUE


DOULEUR EXTATIQUE ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur

Douleur extatique qui ronge le corps
Tu creuses l'âme de ton mauvais sort
Chevalier de mon déclin je me relève
Et je saisis le sabre effilé de la trêve

Douleur extatique qui s'étire sans effort
Tu lances ton glaive et puis tu le ressors
Ma tête endolorie de ta triste mélodie
Résonne de tes mornes notes et de tes cris

Douleur extatique qui tisse seule sa toile
Tu déclines ton tableau sous les étoiles
Resserrant ton étau autour de ma mémoire
J'effacerai tous les maux de tes grimoires

Douleur extatique qui respire mon air
Tu vides mon cœur de ses rêves chimères
Et assombris mes espoirs de paix retrouvée
Je referai mon monde en oubliant qui tu es

Douleur extatique qui lancine sa chanson
Tu jettes tes cris les plus aigus à l'unisson
Je ne t'écoute plus car j'ai décidé d'oublier
Et de ne plus vivre mes maux à travers toi

Douleur extatique qui est partie un matin
Très loin de l'horizon du vil et du malin
Tu as emporté avec toi un bout de ma vie
Comme pour sceller notre pacte en sursis

Douleur extatique qui a disparu doucement
Tu as enfin pu quitter la rivière de mon sang
Les flots épars de ta force resteront en moi
Étranges souvenirs des nuits où je n'existais pas



jeudi 7 juin 2018

SOUVENIRS


SOUVENIRS ©
Ecrit par Christel Lacroix auteur

L'odeur du pain grillé au petit matin
Comme un refrain écrit au Paradis
Les premiers soleils du printemps
En ce temps où s'épanouit la treille

Un beau cartable acheté pour la rentrée
De la colle étalée sur la page du cahier
Les premières cerises annonçant l'été
La confiture dégustée douceur exquise

Les lampions éclairés les soirs de bal
Danse bancale sur le rebord d'une soirée
Le pain chaud sorti du four du boulanger
Tartine improvisée aux couleurs ébahies

L'orange emportée dans la poche bohème
Doucement pelée tel un poème murmuré
Les premiers rendez-vous tant attendus
Et ce baiser défendu sentiment si doux

Les lettres écrites la nuit au son de la Lune
Inspirées par Neptune au rivage sans limite
Le papier des confidences enroulé à demi
Parce qu'un cœur épris saigne à outrance

Les lucioles magiques au bord du chemin
Esprits malins et apaisés d'anges féeriques
Le merle chantant sur la plus haute cime
Mélodie intime d'un instant d'épanchement

Un banc au milieu d'un parc abandonné
Des prénoms gravés et enlacés à son âme
Des enfants jouant à la marelle dans la rue
Insouciance ingénue s'envolant avec les ans

Le tout premier bain dans la Méditerranée
Décor planté d'une journée entre copains
Deux amoureux scrutant l'horizon lointain
Main dans la main souriant au vent heureux

Mille et un souvenirs tapissent ma mémoire
Mosaïque d'espoir et ciment de mon avenir
Mille et un souvenirs brillent dans mon cœur
Attisant ce bonheur d'avoir l'impression de vivre




samedi 2 juin 2018

lundi 28 mai 2018

Prix Littéraire International Indépendant 2018


A l'honneur de participer au
Prix Littéraire International Indépendant 
Sixième Édition, 2018, en mémoire de Carlos Fuentes 
Dans la catégorie roman édité